#TAG2 – La lecture & moi

books

A l’occasion de la reprise de ma catégorie Noir sur Blanc, et suite aux agréables retours que j’avais eu à la suite de ma publication du Tag de la Bucket List il y a de cela deux mois maintenant, j’avais envie aujourd’hui je jumeler les deux en me répondant au tag La lecture et moi que j’avais vu sur quelques blogs qui abordaient le sujet. Alors à mon tour, j’ai consacré un peu de temps pour éluder ma version de celui-ci afin d’en dévoiler un peu plus sur moi et de mettre en avant quelle lectrice je peux être de sorte à ce que ceux qui consultent mes critiques littéraires sachent avant tout quel univers est le mien. Je laisse place au petit nouveau sans plus attendre.

Plutôt corne ou marque-page?

Bien que je n’ai aucun problème avec l’idée d’abîmer mes livres : ils trainent partout, je les surligne, je rature, j’écris dessus… je reconnais que je ne corne pas mes pages. C’est tout simplement une habitude que je n’ai pas. J’ai plusieurs petits marque-pages aimantés bien pratique dont je raffole et qui ne sont jamais loin de mes lectures du moment. En effet, grande consommatrice de livres, j’avoue être de ceux qui lisent plusieurs bouquins à la fois d’où l’intérêt de pouvoir reprendre après plusieurs jours en sachant toujours où j’en suis.

As-tu déjà reçu un livre en cadeau?

Quelques-uns mais pas assez! J’aurai aimé qu’on m’offre plus de livres quand les occasions s’y prêtaient. Je trouve que c’est une très belle attention, une très jolie démarche autant pour celui qui donne que pour celui qui reçoit. J’aime beaucoup offrir ce genre de présent car il y a une vraie recherche derrière, une réelle histoire, un message que l’on choisit de porter à la connaissance de l’autre. Ça me touche bien plus qu’un cadeau superficiel.

Lis-tu dans ton bain?

Cela m’est beaucoup arrivé par le passé mais soyons honnête cela n’a rien de très pratique. Cela fait quelques années maintenant que mon ordinateur a pris le relai et que j’en profite pour regarder des séries pendant que je me délasse. La grande majorité du temps, je lis la nuit bien au chaud dans mon lit ou dans les transports en commun.

As-tu déjà pensé à écrire un livre?

Je pense que tous les amoureux d’écriture et de lecture ont déjà eu cette idée qui  leur a traversé l’esprit. Donc c’est en toute logique que je n’ai pas dérogé à la règle. En toute franchise cela a fait plus qu’effleurer mes pensées car c’est un projet qui est bien loin d’être achevé mais plus qu’en cours et plus qu’entamé depuis quelques mois/années déjà.

Que penses-tu des séries à plusieurs tomes?

Je n’ai rien contre les séries à plusieurs tomes, je trouve qu’elles ont même de sérieux avantages à la condition que cela ne tire pas trop sur la longueur non plus. Les histoires qui finissent par partir dans tous les sens juste pour étoffer un tome de plus, trop peu pour moi. En général j’abandonne en cours de route… Mais j’apprécie les séries travaillées qui laissent place à une certaine profondeur. J’aime voir des personnages évoluer et avoir le temps de m’attacher. C’est ce qui fait que j’aime les séries télévisuelles également à la différence des films. J’ai moins l’impression de rester sur ma faim. Si je devais citer quelques séries à plusieurs tomes que j’ai lu je dirai les Harry Potter bien inévitablement, les Millénium, les Game of Thrones..

As-tu un livre culte?

Il y a des tas de lectures qui m’ont mis des calques que j’estime « cultes » mais c’est très subjectif. Je crois pourtant qu’il y a certains livres que l’on est obligé de lire au courant de sa vie, sans exagérer. Peut-être écrirai-je un jour un article là dessus. Mais si je devais recommander certaines oeuvres impérativement je dirai : A l’ombre des jeunes filles en fleur de Marcel Proust,  La cause des femmes de Gisèle HalimiBonjour Tristesse de Françoise Sagan et l’Etranger d’Albert Camus qui sont pour moi des chefs d’oeuvres que tout le monde devrait avoir lu.

Aimes-tu relire?

Rares sont les mots d’un auteur qui me donneraient l’envie de relire précipitamment ses écrits et d’ailleurs en réfléchissant bien à cette question je n’arrive pas à me rappeler quel est le dernier livre que j’ai relu. Je sais que cela m’est déjà arrivé avec Le monde de Sophie de Jostein Gaarder si je devais en citer un.

Rencontrer ou pas rencontrer les auteurs des livres qu’on a aimés?

Ne pas rencontrer, sans aucune intime conviction. J’ai des auteurs fétiches (Maxime Chattam, Frederic  Beigbeder, Nicolas Bedos, Amélie Nothomb, Fred Vargas, Stephen King..) et je n’ai jamais eu envie de les voir comme je peux être animée par le désir d’entendre un groupe de musique que j’adore en concert par exemple. La lecture, c’est avant tout le monde de l’imaginaire pour moi. Je n’ai pas besoin de savoir ce que l’écrivain a voulu faire, ce qui m’importe c’est la sensation personnelle que j’ai eu de ma propre lecture.

Aimes-tu parler de tes lectures?

J’adore parler de tout ce qui me plaît peut importe le domaine – ce blog en est la preuve – je suis une grande passionnée. J’exalte à la première discussion, je suis très vite intarissable lorsque l’on me demande de m’exprimer sur un sujet qui m’a séduite. Alors si la personne en face de moi s’avère aimer la lecture, je sais que j’interagirai avec plaisir à ce sujet. Sans problèmes.

Comment choisis-tu tes livres?

J’ai un peu honte mais je choisis souvent un livre à son titre car c’est la première chose à laquelle je prête une attention toute particulière. Certains des bouquins que j’ai dans ma bibliothèque n’ont été achetés que pour leurs couvertures, c’est ce que j’appelle mes livres-objets car ils font office de décoration purement. Je pense à quelques uns des éditions Zulma dont j’adore les couleurs, les graphismes, l’univers. Je me fis rarement à une quatrième de couverture, il est exceptionnel que je les lise d’ailleurs. Je préfère être happée par l’histoire directement et introduite à celle-ci de la manière choisie par l’auteur.

Une lecture inavouable?

Comme en musique parfois ou en série, j’avoue me laisser tenter par les choses dont tout le monde parle. Ou je cède quelques fois à ce que mes copines lisent. Pour me faire mon propre avis. Si je n’ai pas passé le cap des 50 nuances de Grey, Twilight, Nos étoiles contraires & cie, j’avoue que j’ai eu honte parfois de certaines lectures que je n’aurai pas fièrement arborées en public par exemple. Je pense à des œuvres très recherchées – 36ème degrés, bonsoir – comme les Confessions d’une accro du shopping de Sophie Kinsella ou du Diable s’habille en Prada de Lauren Weisberger que j’adore.

Des endroits préférés pour lire?

Comme j’ai pu le mentionner plus haut, je crois – je suis sûre – que l’endroit où je lis le plus c’est au lit. Quand je n’arrive pas à dormir et quand la place est aux rêves. C’est ma façon à moi de béer les yeux encore un peu ouverts. Sinon, j’ai toujours un livre dans mon sac à main pour les transports en commun, les moments d’attentes où je pourrais me laisser aller à quelques pages.

A quoi ressemble pour toi le livre idéal?

Ma conception du livre idéal n’est pas toute faite et je crois que cela varie aisément selon mon état d’esprit. Je sais que j’ai des envies de genre plus ou moins prononcées selon mes humeurs. Mais ce que je préfère ce sont les policiers, les romans d’intrigue. Je crois que mon livre parfait s’apparentait à un thriller à savourer la nuit, quelque chose de tordu et poignant sans être gore. Qui me tiendrait éveillée et qui ferait tinter sans cesse dans ma tête ce fameux « encore une page, et je dors » que tous lecteurs nocturnes ont connu.

Lire par dessus l’épaule?

Je n’aime pas vraiment que l’on lise par dessus la mienne, alors…

Plutôt télé, jeux vidéos ou livres?

Si je devais plébisciter l’un des trois, ce serait les livres. J’estime que c’est le plus enrichissant même si je joue de temps en temps aux jeux vidéos et que je regarde un peu plus la télé qu’auparavant – moi qui estimait que cela n’avait plus d’interêt au point de ne plus en avoir chez moi – Je trouve que c’est avant tout une question de qualité peu importe la forme du support. Culturellement on choisit ce dont on se nourrit.

Est-ce que cela te dérange de lire et manger en même temps?

Cela dépend de ce que je lis, à vrai dire. Avant je feuilletais beaucoup mes magazines en mangeant : Philosophieet Les Inrocks auxquels j’étais abonnée. Autrement cela ne me tente pas trop, je divague plutôt sur le téléphone ce qui n’est guère mieux. Ce qui me dérangerait vraiment, ce serait de lire à l’arrière en voiture.

Tu préfères lire en silence ou en musique?

Étonnamment, lire avec du bruit autour de moi n’est pas un soucis , dans la mesure du raisonnable. Cela m’arrive de bouquiner avec de la musique mais j’estime que tout ne passe pas avec tout. Du coup, il faut si l’envie me prend que je coordonne le tout. Question d’ambiance et d’émotion. Aussi ridicule que cela puisse paraître.

Que penses-tu des livres électroniques?

Je considère que c’est de notre époque et que cela a des avantages avant tout pratique et économique parfois. Mais cela ne m’attire pas une seule seconde. Je suis folle des bibliothèques, j’aime voir et toucher les livres. Surligner ce qui me touche, sentir l’odeur des vieux livres chinés le dimanche, les laisser s’entasser ci et là… Je voue un culte aux vieilles choses de manière général, c’est comme avec ma collection de vinyles. C’est vieux, ça pue, ça a une histoire… alors je signe!

Es-tu du genre à abandonner un livre en cours lorsque tu n’accroches pas?

Je suis du genre à abandonner mes lectures en cours tout le temps! Comme je l’ai dis avant je choisis le genre en fonction de mon humeur. Il y a des soirs ou j’ai envie de choses légères, d’autres de choses plus spirituelles ou encore de choses plus intenses. Du coup il n’est pas rare de voir une dizaine de livres trôner sur ma table de nuit. Alors il va de cela que lorsque je n’accroche pas, je laisse tomber. Je ne me fais pas violence. Parfois, j’y retourne lorsque j’ai le sentiment que je peux donner une seconde chance et que cela peut se passer différemment, et souvent  je calte définitivement.

Si tu ne pouvais emporter que trois livres sur une île déserte, lesquels serait-ce?

La question incontournable… Je prendrais un livre de survie déjà parce que si ma vie ressemblait à un Koh Lantha de l’extrême, je m’en ficherai de la grande littérature. Autrement, il y aurait sur cette île impérativementAinsi parlait Zarathoustra de Nietzsche qui est clairement le livre qui m’a le plus inspiré dans ma vie. Et A l’ombre des jeunes filles en fleur de Marcel Proust – oui encore! et alors? – qui est le tome 2 d’A la recherche du temps perdu que j’affectionne tout particulièrement.

Une citation pour conclure?

J’ai des tas de carnets chez moi de citations qui me plaisent alors n’en choisir qu’une relève de l’impossible… Mais je dirai qu’à cet instant précis, c’est elle qui me revient à l’esprit : « La liberté de penser, et de mal penser et de penser peu, la liberté de choisir moi-même ma vie. Je ne peux pas dire « d’être moi-même » puisque je n’étais rien qu’une pâte modelable, mais celle de refuser les moules. » Quand je vous dis qu’il faut lire Françoise Sagan.

soft-spleen-2

M'écrire un petit mot

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s